Chirurgien-dentiste, le Pr. André Porporatti a enseigné à l’Université de Santa Catarina, à Florianópolis, au Brésil, de 2016 à 2020. Responsable du centre de recherche Douleur de son UFR, il est aujourd’hui en détachement recherche au sein du Laboratoire de Neurobiologie Orofaciale (LabNOF) de l’UFR d’Odontologie d’Université de Paris sur le site de la Pitié Salpêtrière pour une période d’un an. Le Pr Porporatti propose aux enseignants et étudiants de 3e cycle de l’UFR d’Odontologie d’Université de Paris une série de séminaires sur la méthodologie des revues systématiques et méta-analyses. La possibilité d’assister à ces séminaires représente une grande opportunité pour les communautés étudiantes et enseignants de l’UFR pour se former à une méthodologie plus complexe qu’il n’y parait.

  • Pr Porporatti, comment avez-vous découvert/connu la méthodologie des revues systématiques et méta-analyses ?

Chaque étudiant diplômé au Brésil doit connaitre les bases de la revue systématique.  Mais, j’ai réellement commencé à découvrir cette méthodologie lors de mon doctorat. Quand j’étais professeur à l’Université Fédérale de Santa Catarina, j’ai décidé de développer mes connaissances sur le sujet en suivant des cours de perfectionnement et en participant au groupe d’étude du professeur Graziela De Luca, une des plus grande spécialiste d’Amérique latine dans ce domaine.

 

  • Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots en quoi consiste la méthodologie des revues systématiques et méta-analyses ?

La revue systématique est une méthode de recherche de haut niveau, qui vise à aider les professionnels de santé lors de leur prise de décision pendant leurs examens cliniques. Une recherche d’articles est effectuée auprès de plusieurs bases de données internationales.  Après avoir sélectionné et lu des articles issus de cette recherche en appliquant des critères d’inclusion et d’exclusion, les articles choisis, les données et les résultats sont référencés dans un tableau. Une analyse critique de la méthodologie de l’article est alors effectuée. Les résultats sont regroupés au moyen d’une analyse statistique appelée méta-analyse. Par exemple : un soignant peut avoir des doutes quant à l’efficacité d’un médicament contre une maladie particulière. Pour répondre à cette question, il réalise une revue systématique qui regroupe plusieurs articles scientifiques sur le sujet. Si un nombre suffisant d’articles abonde dans la même direction, alors le professionnel de santé a une réponse à sa question initiale et peut prendre une décision éclairée pour le bien être de son patient ou la bonne poursuite de ses recherches.

 

  • Pour terminer, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J’ai obtenu mon diplôme de chirurgien-dentiste à l’Université Fédérale de Santa Catarina (UFSC) en 2010. J’ai fait une maîtrise et un doctorat en Trouble temporo-mandibulaire / douleur orofaciale à l’Université de São Paulo (USP) et pendant 4 ans, de 2016 à 2020, j’ai enseigné à des élèves de premier et de troisième cycle du Département de Médecine Dentaire (UFSC). Pendant cette période, j’ai fondé puis coordonné l’un des plus grand centre multidisciplinaire de la douleur du sud du Brésil. En tant que chercheur, j’ai publié plus de 90 articles scientifiques internationaux au cours de ma carrière, dont plus de 50 sont des revues systématiques et des méta-analyses.