La crise sanitaire due au Covid-19 pose de nombreuses questions quant à l’impact sur la profession de chirurgien dentiste particulièrement exposée aux projections et aérosols. Les données épidémiologiques concernant l’exposition de la profession sont encore inexistantes et l’efficacité des mesures de protection individuelle reste à évaluer pour protéger les chirurgiens dentistes au mieux.

Pour avancer collectivement et de manière rigoureuse, le Pr Benjamin SALMON & son équipe, Chef de Service de l’Hôpital Bretonneau – APHP. Nord – Université de Paris ont lancé une enquête épidémiologique essentielle pour constituer un socle de propositions d’amélioration des pratiques cliniques.

Vous avez été nombreux à participer à la première phase de l’enquête et nous vous en remercions. Les premiers résultats ont montré que la prévalence des contaminations de professionnels de santé bucco-dentaire avoisinait celle de la population française en général, mais était largement sous-estimée, notamment du fait du manque de tests diagnostiques. Ils ont également montré que les spécialités les plus exposées aux projections et aérosols avaient un risque augmenté d’infections respiratoires (incluant les infections à SARS-CoV-2).

La deuxième étape de l’enquête a pour objectif de suivre votre état de santé, d’avoir une estimation plus précise de la prévalence de la maladie et de confirmer les tendances observées. Les informations que vous nous transmettrez sont essentielles à une approche objective de l’impact de la pandémie et à la préparation post-COVID-19 de la profession de chirurgien dentiste.

Vous pouvez participer à cette enquête en cliquant ici

Aucune donnée nominative ne sera publiée, le questionnaire est entièrement anonyme (CNIL : 2217408).