Le 22 Novembre 2021, le Conseil de Gestion de l’UFR d’Odontologie unique d’Université Paris Cité a élu le Pr. Vianney DESCROIX, Doyen de l’UFR, pour une durée de cinq ans. Proposer une formation la plus moderne et exigeante possible, soutenir une politique de Recherche ambitieuse, intensifier les liens avec l’AP-HP, améliorer l’attractivité des carrières… tels sont les principaux objectifs que s’est fixé le nouveau doyen de l’UFR d’odontologie d’Université Paris Cité.

 

Quel est votre parcours ?

Docteur en chirurgie dentaire (Université Paris Diderot), docteur en Pharmacie (Université Paris Descartes), Professeur des Universités en biologie, chef de service de médecine bucco-dentaire à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière (APHP) depuis 2014, et administrateur provisoire de l’UFR d’Odontologie depuis le 19 juillet dernier, je prends mes fonctions de Doyen de l’UFR à 47 ans après avoir passé les 20 dernières années de ma vie professionnelle à me consacrer au bien commun et à la chose publique. Mon parcours professionnel est celui d’un enseignant chercheur curieux et avide de savoirs et d’échanges. Je dois ma carrière à de nombreuses rencontres, de femmes et d’hommes, qui m’ont accordé leur confiance et qui m’ont instruit avec exigence. C’est là l’idée que j’ai de l’Université française : un lieu de tous les possibles. Une idée que j’espère pouvoir partager au plus grand nombre. Mon profil peut être considéré comme atypique. Mais, l’interdisciplinarité et la transversalité des formations, notamment en santé, sont des concepts largement diffusés aujourd’hui et qui façonnent la nouvelle génération d’étudiants.

 

Quels sont vos objectifs pour l’UFR ?

Cette nouvelle UFR se crée dans un contexte singulier : deux mondes doivent s’unir et cela concerne tout autant les étudiants que les personnels administratifs ou encore les enseignants. Le tout premier objectif de notre projet est de favoriser un « vivre ensemble » le plus serein et épanouissant possible. Nous souhaitons encourager la bienveillance et les interactions constructives entre enseignants, personnels administratifs et étudiants dans le but de porter un objectif commun et transverse : développer la qualité des formations offertes aux étudiants et améliorer la qualité de vie au travail. C’est à cette seule condition que nous pourrons, ensemble, construire un projet à la fois innovant, exigeant et à la hauteur du titre qui nous revient de la plus grande UFR d’Odontologie d’Europe. Mon programme se construit collectivement autour de 5 pôles : la formation, la vie étudiante et de campus, la recherche, les affaires hospitalières, la stratégie et les projets de l’UFR. Vous l’aurez compris, l’étudiant est au cœur de notre projet et nous ferons tout pour développer des formations adaptées aux besoins actuels et émergents. Par ailleurs, nous soutiendrons sans réserve une politique de recherche ambitieuse, qui se donne les moyens pour accroître son efficience et sa productivité.

 

Comment imaginez-vous l’articulation entre la Faculté de Santé, Université Paris Cité et les UFR de médecine et pharmacie ?

L’UFR d’Odontologie doit nécessairement interagir avec ses différents partenaires. Les plus évidents sont les deux autres UFR de la Faculté de Santé (médecine et pharmacie) dont les échanges sont naturels et anciens sur de nombreuses thématiques. Nos différentes interactions avec la Faculté de Santé nous permettrons de potentialiser notre rayonnement au niveau national et international, et faire de l’UFR d’Odontologie d’Université Paris Cité un acteur essentiel de la médecine bucco-dentaire européenne et internationale. Nous aurons également à cœur de renforcer nos liens avec les autres Facultés de l’Université Paris Cité que ce soit la Faculté des Sciences ou la Faculté Société et Humanité. Nous aurons ainsi des approches pédagogiques et de recherche interdisciplinaires et nécessairement transversales comme l’impose l’évolution du métier de chirurgien-dentiste.